Journal d’une apprentie-motarde 10: Faire corps avec l’engin

Publié: juillet 8, 2019 dans Autobiographie
Tags:,

6 juillet 2019. Je ne suis pas miss Spic And Span, mais c’est quand même joli une moto propre. Alors j’ai suggéré à François qu’on passe le chiffon sur nos bécanes qui avaient récemment connu une virée poussiéreuse dans un chemin en travaux autour du lac Connelly à St-Hyppolyte. Nous essayons constamment de trouver de beaux endroits où aller faire des petites balades et cette route s’annonçait prometteuse, jusqu’à ce qu’on arrive autour du lac : asphalte neuf, jolies courbes, pas de stops. Le bonheur quoi! Et puis dommage, car en plus, le lac, on ne le voit pas beaucoup. Le coup d’œil est réservé aux riverains, tout est privé, pas moyen de s’approcher du bord. En plus, la route laisse à désirer. Nous avons vu, vaincu et sommes retournés sur nos pas, emportant un peu de poussière de roche.

Alors aujourd’hui, on va s’occuper de faire disparaître tout cela. Puis on ira faire des courses en prévision d’un repas avec nos amis que nous allons organiser demain. Ha! Une fois que les motos se sont retrouvées là, rutilantes dans l’entrée de cours, pensez-vous vraiment qu’il fut possible d’aller ensuite les remiser jusqu’à la prochaine fois, on ne sait pas quand! No way! Il fait un temps magnifique, il est encore tôt en soirée, toutes les conditions sont réunies pour une belle balade sur de nouvelles routes. Nous choisissons de partir par St-Hyppolyte sur le Chemin du Lac-De-L’Achigan en direction de St-Calixte, puis de nous rendre jusqu’à Rawdon et de revenir par St-Lin et la route 158. Cet itinéraire s’annonçait technique au début, j’en étais consciente, mais j’avais furieusement envie de m’attaquer à un chemin comportant des courbes aussi nombreuses et prononcées. Je voulais savoir ce qu’on avait dans le ventre, ma Honda et moi. J’avoue avoir été assez impressionnée par certains virages aveugles, ne sachant pas trop à quelle vitesse il convenait de les prendre. Quand on suggère 20 kilomètres heure pour un virage en lacet, ça ne s’adresse pas à nous, n’est-ce pas? Car une moto, ça peut pencher et beaucoup mieux s’adapter à ce genre de route. Alors, on va dire que 40-45 km/h, dans ce cas, ça doit être très raisonnable. OK? Cool! La route monte et descend. Certaines courbes prononcées se trouvent en bas des pentes. Il faut penser à la trajectoire idéale pour amorcer le virage et le terminer. Il y a tellement de choses à prendre en ligne de compte. Notamment l’état de la chaussée et la présence de gravillons. Mon attention est à son maximum. Mais c’est vraiment grisant. Et tellement beau! La lumière filtre à travers les arbres qui bordent le chemin. C’est magique. Nous nous régalons, François et moi. Mes jambes épousent le carénage de ma bécane. J’ai le sentiment d’être, grâce à elles en plus de mes bras, encore plus en maitrise de ma moto, d’en faire ce que je veux. Elle est complètement soumise et consentante. En fait, elle est devenue un prolongement de moi-même. Ce que je ressens alors est indescriptible. Nous ne faisons qu’une.

Je ne voudrais jamais que cette virée se termine. Mais il y a des détails très terre à terre à prendre en ligne de compte : nous n’avons pas encore soupé. On décide de se rendre jusqu’au village de Ste-Sophie dans une petite cantine style cabane à patates frites évoluée. J’ai hâte de régler ce contretemps pour remonter en selle. Je ne cesse de jeter un œil sur ma moto, à travers la porte vitrée.

On repart enfin, je suis sur un nuage, je voudrais prendre mille détours pour retarder à l’infini le moment où je dirai au revoir à ma monture, savourant la dernière partie du trajet comme jamais. Je me demande si c’est toujours comme ça. Est-ce qu’on éprouve toujours de telles sensations quand ça fait des années qu’on conduit une moto? Je souhaite que ce soit le cas… Parfois je me dis que s’il m’arrivait quelque chose de très grave en cours de route, j’aurais au moins eu la chance d’avoir vécu cela. Mais de grâce, si les anges existent, ne soyez pas pressés de me rencontrer, car pour moi, le paradis est ici…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s